Chronimed : qui sont Corinne Skorupka et Lorène Amet ?

 

Couverture du livre Autisme : on peut en guérir

Les deux autrices de la « Bible » des charlatans de Chronimed, Corinne Skorupka et Lorène Amet, méritaient bien d’être ici présentées. 

Leur Bible du biomed, qui promet 70 % de réduction de la « pathologie autistique » (et même la guérison dans certains cas) porte le doux nom d’Autisme : On peut en guérir. Miam, nous sentons l’odeur du fakemed, le fumet du mensonge, l’effluve de l’ego surdimensionné du Pr Luc Montagnier. Cette couverture préfacée par un prix Nobel de médecine (depuis atteint et grignoté par la « maladie du Nobel ») explique comment des milliers de parents d’enfants autistes ont pu, soit se faire rouler, soit adhérer à la lucrative menterie Chronimed. 

Bingo, ce n’est pas la seule tromperie présente dans la couverture ! Mme Corinne Skorupka ne figure plus au registre de l’Ordre des médecins depuis 2010. Si son titre de Docteur ne peut théoriquement lui être retiré, le garder sur un livre prétendant guérir l’autisme lui confère une sorte d’aura d’autorité bien volée. 

Corinne Skorupka : promet la guérison de l’autisme en 2 ans, radiée en 2010

On résume les informations glanées par Suzanne Ruhlmann ici, et par les rédacteurs de Psiram. Corinne Skorupka est définitivement radiée de l’Ordre des médecins en 2010, pour avoir proposé des « traitements » trompeurs (régime sans gluten et sans caséïne) assortis de promesses inconsidérées. Elle vend la guérison de l’autisme en 2 ou 3 ans, et nourrit des croyances autour de la responsabilité des ondes électromagnétiques, allant jusqu’à travailler sur une étude non-approuvée par un comité d’éthique, impliquant 50 enfants, ou plutôt 50 cobayes, sans aucune publication à la clé. 

Elle s’est depuis reconvertie en « coach » (filière de recyclage habituelle dans l’autibusiness, semble t’il), et consulte par téléphone depuis la Suisse, au coût de 160 € la séance, d’après Le Parisien.

Le charlatanisme paie ! 

Lorène Amet : les nuggets de poulet bio pour guérir l’autisme 

Concernant Lorène Amet, outre sa participation active à « l’étude » non-éthique sus-mentionnée, elle est tout récemment épinglée grâce à une enquête journalistique menée par Le Sunday Mirror. Ses consultations téléphoniques hors de prix s’assortissent de conseils alimentaires délirants, du type remplacer des nuggets de poulet non-bios par des nuggets bio, pour « guérir » (anglais : to cure) l’autisme. C’est si tristement drôle que le Sunday en a fait son titre. 

Lorène Amet.

Concernant les théories causales, Lorène Amet se rattache à la mouvance complotiste antivaxx, qui soutient que la vaccination combinée contre la rougeole causerait l’autisme, « théorie » dont la fausseté est depuis longtemps déjà démontrée. 

1 thought on “Chronimed : qui sont Corinne Skorupka et Lorène Amet ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × un =