Le feuilleton politique entre maire et ex-premier adjoint, démarré en septembre dernier, continue. La semaine dernière, Karl Olive (LR), maire de Poissy, a indiqué avoir écrit au procureur de la République pour lui faire part de ce qu’il estime être « un conflit d’intérêt avéré » de la part de son ancien premier adjoint aux finances, Jean-Frédéric Berçot (LR).

L’affaire a débuté fin août, lorsque Jean-Frédéric Berçot a alerté le procureur de la République sur un éventuel conflit d’intérêt d’un agent municipal. Le 20 février, le maire de Poissy a, à son tour, adressé un courrier au procureur. « On s’est aperçu que Jean-Frédéric Berçot, qui depuis six mois prône la transparence […], se retrouvait dans la même position qu’il soupçonne », affirme Karl Olive.

« En janvier 2015, sur la recommandation de monsieur Berçot, la ville de Poissy a fait appel aux services d’une association, AFG, pour former nos agents à l’encadrement des personnes atteintes de troubles du comportement, détaille sa lettre. Nous avons découvert au moment de l’affaire que monsieur Berçot en était le secrétaire général. […] Nous sommes résolument dans le cadre de conflit d’intérêt avéré entre son statut d’élu et son titre d’administrateur. » La convention contractée par la municipalité avec cette association porte sur un montant global « qui s’échelonnera jusqu’à 20 000 euros » selon Karl Olive. Dès septembre dernier, Jean-Frédéric Berçot évoquait son implication dans AFG autisme auprès de La Gazette, suite à son interpellation sur le sujet par Karl Olive : « Je ne savais pas que tu étais bénévole de cette association ».

« Le directeur général des services le savait puisqu’il a eu le contact par mon intermédiaire », lui a répondu Jean-Frédéric Berçot. D’un éventuel conflit d’intérêt, il estimait alors : « Il n’y a pas de problème car on est dans le cadre d’un contrat passé avec AFG, dans une procédure gérée par l’administration, où je ne suis pas intervenu. Et je n’ai aucun pouvoir financier ni bancaire dans cette association. »

Par ailleurs sollicité par le maire de Poissy, André Masin, président d’AFG autisme, lui a répondu dans un courrier qu’il confirme que « monsieur Jean-Frédéric Berçot fait […] partie des administrateurs bénévoles ». Il y certifie cependant que celui-ci, « dès son élection », a fait part à l’association « de son souhait de ne plus participer à [ses] conseils d’administration pour lesquels il a depuis toujours établi un pouvoir ».